2010

Cube épuisé


Des impulsions défilent à chaque angle d'une salle cubique en parcourant une seule fois chaque arrête. Toutes les possibilités de parcours sont déclinées de façon très rigoureuse et épuisent en quelque sorte l’espace.  Au bout d’un certain temps d'écoute, l'espace commence à se modifier, de deux impulsions nous n’en entendons plus qu’une etc. L’espace se réduit et se modifie suivant notre nature à réduire la complexité ; l’espace devient changeant, incomplet, presque confus.  Nous raisonnons en sous ensemble, et quelque chose se formalise dans l’intemporalité. Le cube épuisé est la manifestation d'une interprétation que nous faisons du réel ; il est un espace présagé. 

"Cube épuisé"
"Cube épuisé"